LIENS  UTILES/ practical LINKS

MEDIA

1/10
Please reload

La RSE : mais qu'est-ce que c'est ?

September 11, 2019

C’est la rentrée ! Alors pourquoi pas se focaliser sur les bonnes choses et s’intéresser encore plus aux nouveaux concepts de notre société qui nous entoure. C’est pourquoi pour ce nouvel article du mois de septembre, nous avons choisi de vous expliquer ce qu’est la RSE. Car oui, c’est un concept de plus en plus connu et répandu, mais concrètement, de quoi s’agit-il ?

 

Qu'est-ce que la RSE ? 

 

Responsabilité sociale des entreprises ou encore Responsabilité Sociétale des entreprises pour d’autres. Certes, mais qu’est ce que cela signifie ?

 

1. Définition

 

La RSE s’inscrit dans une démarche de développement durable. Pour rappel, le développement durable se définit comme un développement “répondant aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre à leurs propres besoins”.

La RSE est quant à elle décrite comme la “responsabilité des entreprises vis-à-vis des effets qu’elles exercent sur la société” par la commission européenne. En effet, l’aspect juridique est bien à prendre en compte car certaines entreprises (celles de plus de 500 employés et celles ayant un chiffre d’affaire supérieur à 100 millions) sont obligées, par les lois NRE et Grenelle 2, de publier un rapport RSE. 

 

 

 

2. Quelle organisation au sein des entreprises ?

 

L'ISO (organisation internationale non gouvernementale et indépendante) a aussi apporté des précisions à ce qu'est la RSE dans son rapport ISO 26000.

C'est un ensemble de lignes directrices, qui ont été décidées par 500 experts de différents pays. Il donne notamment sept principes autour desquels les départements RSE d'une entreprise doivent s'organiser : 

  • la gouvernance de l'organisation 

  • les droits de l'homme 

  • les relations et conditions de travail 

  • l'environnement 

  • la loyauté des pratiques 

  • les questions relatives aux consommateurs 

  • les communautés et le développement local 

Ces lignes directrices aident donc les entreprises à établir leurs rapports RSE. 

 

Si la RSE ne vous paraît pas être un concept clair dans votre entreprise, sachez que vous n'êtes pas seul : selon un sondage mené fin 2018 par IPSOS, 49 % des salariés français ne savent pas ce qu'est la RSE. En effet, seulement 12% des salariés interrogés déclarent savoir précisément de quoi il s'agit.

 

 

Les personnes en charge de la RSE diffèrent selon les entreprises : il peut s'agir d'un département avec un(e) directeur/trice RSE ou développement durable. 

Cependant, la RSE peut aussi être une mission confiée au département de la communication, du marketing. Il est possible qu'une seule personne soit mobilisée pour la mission, mais il est également possible que toute une équipe d'employés soit dédiée seulement au développement d'un seul aspect de la RSE.

 

3. La RSE : un concept de plus en plus important 

 

S’il y a une obligation légale pour beaucoup d’entreprises à publier un rapport RSE, montrer qu’une société s’inquiète de sa responsabilité sociale va avoir un impact sur beaucoup de facteurs.

 

          A. Les employés

 

Selon un sondage mené en 2017 par Cone Communication, l’engagement social ou environnemental d’une entreprise est plus important que le salaire pour 55 % des collaborateurs (76 % pour les 18-35 ans). En effet, plus d’un travailleur sur deux refuserait un travail avec une entreprise qui n’a pas un important engagement social ou environnemental !

De plus, toutes les démarches RSE visent à améliorer l’impact environnemental et social d’une entreprise, ce qui aura donc par la suite des conséquences sur notre société.

 

Selon cette même étude de Cone Communication, 7 salariés sur 10 assurent que la RSE conduit à une loyauté et une fidélité plus importante envers l’employeur, tandis que 71 % souhaitent avoir plus d’occasions de s’investir dans des actions RSE concrètes...

La RSE serait donc non seulement un critère d’embauche, mais aussi liée au bien-être des employés et leur implication dans l’entreprise.

 

 

          B. La popularité de la marque

 

Un business a évidemment besoin d’avoir des employés motivés et impliqués, mais aussi des clients et des investisseurs engagés. Beaucoup de fournisseurs ou de clients vont en effet privilégier une marque qui s’engage pour l’environnement. Selon une étude de Denjean & Associés menée en 2018, pour 67 % des français, découvrir “qu’un groupe qu’ils n’aiment pas” mène une bonne politique de RSE améliorerait son image”.

 

4. Comment Plast’if s’inscrit dans cette démarche ?

 

La question du recyclage des déchets est souvent au coeur des actions des départements RSE. Chez Plast’if, nous nous inscrivons dans une démarche de développement durable par l’impact environnemental de notre machine. Mais également par notre action de sensibilisation des employés aux thèmes du plastique, du recyclage et de l’économie circulaire, ou encore par nos partenariats avec différentes associations.

 

De plus, notre gamification du processus de recyclage et ses données permettent aux entreprises d’engager leurs collaborateurs dans leur démarche et d’avoir les datas nécessaires pour pouvoir compléter leur rapport RSE.




 

 

 

 

 

 

 

 

`

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload