LIENS  UTILES/ practical LINKS

MEDIA

1/10
Please reload

Une prise de conscience nécessaire

April 30, 2019

Afin de dénoncer la réalité environnementale, on évoque souvent les chiffres alarmants qui nous mettent face à l’état de notre planète (cet article du Monde, résume très bien la situation concernant les déchets plastiques par exemple).

Ces chiffres démontrent une triste réalité, face à laquelle nous pouvons et devons agir. Et s’il reste beaucoup de chemin à faire, il semblerait que ces dernières années aient marqué une prise de conscience plus importante.
 

C’est pourquoi nous avons décidé de consacrer un article aux actions qui ont été prises pour notre futur.
 

 

Les décisions prises dans le monde

 

Dans notre dernier article, nous évoquions la décision prise par l’Union Européenne de bannir le plastique à usage unique. Récemment, beaucoup d’autres ont pris des décisions encourageantes, comme la Nouvelle-Calédonie qui a adoptée une loi similaire prévoyant de bannir dès 2020 : sacs plastiques, gobelets, verres, assiettes, coton-tiges et autres objets en plastiques à usage unique. Le Pérou, afin de protéger le Machu Picchu, les y a aussi interdits.

 

Aux Etats-Unis après la Californie qui a banni les sacs plastiques en 2016, et Hawaii dont tous les comtés les ont eux aussi bannis, c’est au tour de New York d’interdire la distribution de sacs plastiques à usage unique. Ces états américains rejoignent les 127 pays qui, d’après un recensement des Nations Unies, ont fait le choix d’instaurer une loi concernant leur usage.  👏

N’oubliez pas d’emporter vos sacs en toile réutilisables si vous allez y faire vos courses ;).

 

Il y a aussi la fondation Ellen MacArthur qui a entre autres réuni 250 groupes, des gouvernements, associations et organisations dans la "New Plastics Economy Global Commitment". Plus précisément, il s’agit des 250 groupes responsables de 20% de la production d’emballages plastique. Les participants devront publier des rapports annuels présentant leurs données pour montrer leur progrès et s’engagent à trois objectifs : supprimer les emballages plastiques inutiles, innover pour rendre leurs plastiques réutilisables ou compostables par exemple et enfin, s’inscrire dans une démarche circulaire.

 

Des changements visibles dans les habitudes de production et consommation

 

Nombreux sont ceux qui sont prêts à changer leurs manières de consommer, amenant de plus en plus d’entreprises à se pencher sur des sujets de productions éco-responsables. En effet, selon une étude Cone Communications en 2017, 76% de consommateurs refuseraient d’acheter un produit ou service si les valeurs de l’entreprise ne correspondent pas aux leurs.  

 

Prenons la question des pailles en plastique, par exemple. Ce sujet a pris de plus en plus d’importance grâce à la pression publique qui s’inquiète de leur utilisation. C’est ainsi que McDonald’s a pris la décision d’arrêter de proposer des pailles en plastique au Royaume-Uni et a annoncé tester la meilleure solution pour les remplacer sur le marché français. Starbucks quand à eux devraient les bannir d’ici 2020, ce qui représenterait 1 milliards de pailles en moins par an.

 

On peut donc voir que si les états agissent, cette volonté de changer les choses se ressent aussi à d’autres niveaux. Entrent alors en jeu les services de Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE).

 

Un rapport de mars 2017 de PRODURABLE et HAATCH fait état de 71% des interrogés qui pensent que leur entreprise n’est pas assez engagée sur les sujets sociaux et environnementaux. Or, toujours selon les récentes études Cone Communications, 55% des collaborateurs considèrent l’engagement social ou environnemental d’une entreprise comme un critère prioritaire à celui du salaire. (L’ADN a publié un article rempli de chiffres clés sur les départements RSE, par ici ). Les entreprises ont donc tout intérêt à se pencher sur ses problématiques.

Chez Plast’if nous sommes fiers de pouvoir contribuer à l’amélioration des services RSE des entreprises, par la location de notre machine qui permet de sensibiliser les employés à l’utilisation du plastique par le recyclage des déchets plastiques et en suivant l’évolution des habitudes des consommateurs. Car il est important de noter qu’il ne s’agit pas seulement de changement au niveau institutionnel ou commercial.

 

 


Si ces actions marquent un début de prise de conscience de la situation actuelle, nous devons tous continuer à agir et exiger plus d’actions concrètes qui nous permettront de prendre soin de notre planète !

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload